Exposition

Annick David, Bling
Le Consortium

par Siloé PETILLAT

Texte écrit en 2000 par Jean-Philippe Vienne, Directeur de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Dijon :

La peinture est précisément la question d’Annick David : vases, pots, corridas, palmiers , fleurs, tout semble pour elle occasion de manifester la peinture, ses matières, ses grains, ses couleurs, ses gestes, ses répétitions, ses explosions, ses fissures, ses débordements…l’énumération pourrait ne jamais finir. Pourtant, sa méthode est plus exigeante : si chacun des motifs qu’elle engage est un prétexte à la peinture et à ce titre, pourrait être abandonné pour un autre, chacun d’eux n’est abandonné précisément qu’après une longue exploration de ses potentialités. Pour Annick David, la peinture « e cosa mentale » : elle ne peint pas sur motif. Elle peint l’idée du motif, ce que l’ombre sur la paroi de la caverne lui propose comme une occasion de la peinture, en quelque sorte une peinture d’occasions – mais avec un s – pas une peinture neuve, mais une peinture à chaque fois ressourcée de la nouvelle occasion qui en autorise la production. Ce sont ici des fleurs. La question n’est pas de les représenter, mais de savoir qu’entre les fleurs et la peinture des analogies formelles autorisent des passerelles et des ponts susceptibles d’engendrer ce plaisir extraordinaire qui est celui de la reconnaissance de l’évidence : comme si, parce qu’on pouvait avoir un bref instant l’illusion que la peinture n’avait jamais existé que pour dire les fleurs, parce qu’on avait déjà eu l’illusion, un peu avant, qu’elle n’avait jamais existé que pour dire les pots, on se trouvait tout à coup investi de la certitude qu’elle pouvait tout faire.

Jean-Philippe Vienne

Plus d’info :
- site du Consortium
- site d’Annick David

P.-S.

- Exposition du 15 au 27 octobre 2010 ; entrée libre
- Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h
- Le Consortium, 16 rue Quentin 21000 Dijon (bus Divia L2 arrêt Saint Bernard Château ou L1, L3, L5 arrêt Hôtel De Ville)