Exposition - Quetigny (21)

Art & Entreprise #2 - Collection Géotec
Galerie Barnoud - Géotec

par Siloé PETILLAT

La nouvelle exposition à Entrepôt 9 présente une quinzaine d’œuvres de la Collection Géotec réalisées par des artistes français et étrangers : Dieter Appelt, Philippe Cazal, Marc Couturier, Philippe Gronon, Joël Hubaut, Colette Hyvrard, Jürgen Klauke, Julio Le Parc, Platon, Sarkis, Andres Serrano, Barthélémy Toguo, Alan Vega et Jean-Luc Verna. Plusieurs y sont exposées pour la première fois depuis leur entrée dans cette collection d’entreprise. Les autres œuvres de la Collection Géotec sont visibles toute l’année, sur demande, grâce à un système de cimaises coulissantes se déployant dans l’espace d’expositions temporaires, ou encore en se rendant au siège social de Géotec, juste à côté d’Entrepôt 9.

Communiqué de presse :

« L’exposition ART & ENTREPRISE # 2 présente un ensemble d’œuvres issues de la collection Géotec. Initiée en 2005 par son fondateur François Barnoud, dans le cadre de la loi sur le mécénat, cette collection d’entreprise réunit des artistes français et étrangers de renom. Olivier Barnoud, qui a repris en 2016 la direction du groupe Géotec, et Laurence Barnoud-Cyrot poursuivent ensemble l’enrichissement de la collection, sa pérennité et sa diffusion, tant auprès des collaborateurs de Géotec que du public extérieur. Partie intégrante du patrimoine de la société Géotec, elle est accessible gratuitement au public.
Avec : Dieter Appelt, Philippe Cazal, Marc Couturier, Philippe Gronon, Joël Hubaut, Colette Hyvrard, Jürgen Klauke, Julio Le Parc, Platon, Sarkis, Andres Serrano, Barthélémy Toguo, Alan Vega et Jean-Luc Verna.

L’exposition présente une sélection d’œuvres d’artistes de la scène artistique actuelle, principalement des photographies, dont la diversité des thèmes, des formes et des techniques montre l’importance de ce médium dans la création contemporaine.

Figures majeures du body-art, les photographies en série de Jürgen Klauke et Dieter Appelt ont pour sujet l’homme, le corps, le premier en explorant le genre et l’identité, le second en confrontant l’être humain à la nature.

PLATON Ornette Coleman ; New-York 2008, 2008-2014

L’étonnant portrait d’Ornette Coleman par Platon semble révéler le génie créateur du célèbre saxophoniste américain, précurseur du free jazz. Quant au portrait à l’esthétique séduisante de l’un des membres du Ku Klux Klan par Andres Serrano, il présente une réalité bien dérangeante de la société américaine.

Sur un mode décalé et humoristique mais non sans rigueur, Philippe Cazal met en scène la figure de l’artiste et son modèle réunis dans l’atelier, tandis que Joël Hubaut organise un grand capharnaüm rose pour la couverture du disque des Little Rabbits.

Jean-Luc Verna détourne l’image-logo du célèbre studio de production américain Paramount dans un dessin sombre et inquiétant, bien qu’illuminé. En photographiant le verso d’un des tableaux les plus célèbres de Léonard de Vinci, « la Sainte Anne », Philippe Gronon en révèle la face cachée avec tous ses détails, sur lesquels le regard s’attarde.

L’être humain est aussi au cœur de l’œuvre de Barthélémy Toguo, ici dans une aquarelle aux dimensions inhabituelles. Le réseau des lignes finement tracées à l’encre font écho au dessin à la pointe d’argent de Marc Couturier.

Les « contorsions » de Julio Le Parc se composent de rubans d’acier inoxydable poli qui recueillent et déforment les raies de lumière dans leur mouvement. Colette Hyvrard explore elle aussi le phénomène de la projection : des petites sculptures réalisées avec divers éléments tels que fil de fer, bouts de papier ou de plastique, trombones, perles composent une sorte de paysage cosmique.

Enfin, la noirceur de l’univers d’Alan Vega transparaît à travers le trait nerveux avec lequel il dessine des portraits anonymes, ici mis en regard de ses portraits de boxeurs, tantôt icônes, tantôt martyrs. Moins sombres, les œuvres de Sarkis dépeignent souvent en rouge et vert l’aura émanant d’objets, ou, comme ici, de mains. »

Visuel en vignette : Barthélémy TOGUO, L’homme solitaire, 2004 - aquarelle, encre sur papier - 200 x 123 cm - Collection GÉOTEC, achat 2016

Plus d’info :
- site de la galerie Barnoud - Entrepôt 9
- site de Géotec

P.-S.

- Exposition du 25 janvier au 27 avril 2019 ; entrée libre
- Vernissage le vendredi 25 janvier à partir de 18h
- Visites PAUSE ART les jeudis 7 février, 7 mars et 4 avril, de 12h45 à 13h15
- Ouvert du mercredi au samedi de 14h30 à 18h30, ou sur rendez-vous
- Galerie Barnoud - Entrepôt 9, 2 rue Champeau 21800 Quetigny (tram T1 arrêt Cap vert)