Exposition

Colette Hyvrard - Exclusivité
Galerie Barnoud

par Siloé PETILLAT

La galerie Barnoud présente une sélection d’œuvres récentes de Colette Hyvrard. Née en 1957 à Annecy, elle enseigne la photographie à l’École Supérieure d’Art du Havre. Dans son exposition Exclusivité, l’artiste donne à voir à la fois des grandes images très travaillées et des petites images "pauvres" : une série d’annonces immobilières dans lesquelles il ne subsiste que la silhouette du bien mis en vente.

Colette Hyvrard, Je t'aime Farouk, 2004. Série Messages trouvés, tirage jet d'encre sur papier d'après diapositive, 37 x 50 cm, 5 ex.

Communiqué de presse :

Née en 1957 à Annecy, Colette Hyvrard vit et travaille à Paris. Elle développe depuis les années 1990 un travail centré sur les capacités de la photographie, par le biais de l’éclairage et de la mise en scène, à créer des représentations oniriques. Elle travaille essentiellement à partir de matériaux et objets de récupération collectés dans les différentes villes qu’elle fréquente. Telle une alchimiste, elle opère la transmutation des scories et rebus de nos vies urbaines en objets et images poétiques qu’elle décline en séries.

Colette Hyvrard, Sculptures du pauvre, 2010. Wallpaper, impression jet d'encre sur papier vinyl, 10 m²

« Il arrive à certains objets de vivre plusieurs existences. Prenez un simple carton d’emballage. Stocké dans un supermarché, il servira à un client pour transporter ses marchandises, puis, éventuellement de casier à bouteilles ou de table basse. […] Je m’intéresse […] aux légers déplacements opérés sur ces objets qui sont le fait de plusieurs démarches actuelles. Les procédés mis en œuvre sont tout à fait simples et ne dénaturent pas l’objet (celui-ci reste toujours identifiable). Ils tiennent à l’éclairage, la mise en scène, parfois la confrontation avec des objets de même nature. Ces procédés sont totalement exhibés de sorte que la transformation se fait sous les yeux du spectateur : un léger découpage dans un carton le transforme en immeuble, un palmier en plastique posé dessus en fait un désert ; éclairé, le carton déchiré peut projeter une silhouette fantastique et insoupçonnée. La simplicité des moyens mis en œuvre et la pauvreté des matériaux utilisés sous entend la capacité de tout un chacun à la transformation. » Colette Hyvrard

Colette Hyvrard, Je t'aime mon amour, 2004. Série Petits messages, impression couleur polymère sur bâche outdoor, 6 m²

À travers l’exposition Exclusivité, la galerie Barnoud a souhaité présenter une sélection d’œuvres récentes de l’artiste telles que les séries Sculptures du pauvre ou encore Messages trouvés. Si elle travaille toujours le support de la photographie qu’elle déploie sous la forme de wallpaper et bâche, elle explore désormais le dessin, le collage et la vidéo.

Laurence Cyrot et Cécile Desbaudard

Colette Hyvrard, Le soleil, 2004. Série Paysages Lyonnais, 120 x 80 cm, photographie couleur contrecollée sur aluminium d'après diapositive, 3 ex.

Plus d’info : site de la galerie Barnoud

P.-S.

- Exposition du 12 février au 19 mars 2011 ; entrée libre
- Vernissage le samedi 12 février 2011 à partir de 18h
- Ouvert le mercredi, le vendredi et le samedi de 15h à 19h
- Galerie Barnoud, 27 rue Berlier 21000 Dijon (bus Divia L1, L3 ou L6 arrêt Saumaise ou Buffon)