Conférence

Conférence de Harald Fernagu
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ART DE DIJON

par Florian BOURGEOIS

L’artiste dijonnais Harald Fernagu (né en 1970 à Cherbourg, vit et travaille à Dijon) est invité par Lydie Jean-dit-Pannel à donner une conférence à l’ENSA le mercredi 18 novembre 2009 de 11h00 à 13h00.

Communiqué de presse :

Le trouble-fête, c’est pour moi, la dénonciation de celui qui trouble l’ordre établi. Cet ordre social contemporain décidé, calibré par “l’arbitraire logique des marchés qui réinvente sans fin la cote des biens et des êtres” [1], transmise comme l’eldorado de nos vies. Cette idée du bien-être vient fêter “la frivolité scandaleuse du capitalisme” [1]. Mes portraits photographiques de compagnons d’Emmaüs sont construits avec le plaisir qu’ont à jouer les individus exclus de cet ordre social. Ce plaisir est comme une fête, une prise de pouvoir sur la logique des représentations. Une fête troublant une “fête” par le plaisir à être.

Harald Fernagu vit et travaille à Dijon. Depuis 1998, il implique les compagnons d’Emmaüs de Bourgogne dans son travail photographique. Il développe également un travail de sculpture interrogeant l’œuvre d’art comme opérateur social, les frontières de l’art contemporain.

Texte tiré de la revue ESSE « Killjoy » journal d’art et d’opinions 67, numéro spécial anniversaire, sept 2009

Plus d’info : site de l’ENSA Dijon

P.-S.

- Conférence le mercredi 18 novembre 2009 de 11h00 à 13h00 ; entrée libre
- École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, 3 rue Michelet, 21000 Dijon (Bus Divia L1 arrêt Miroir ou L2 arrêt Bossuet Piron)

Notes

[1Extraits du texte de Jean Yves Jouannais « De ces guerres que l’on se bricole », catalogue Semaine 09.09, exposition Harald Fernagu à la Galerie Martine et Thibault de La Châtre, Mars Avril 2009, Paris.