Exposition - Quetigny (21)

Disons Dijon
Galerie Barnoud - ENSA Dijon - galerie Air de Paris - galerie Olivier Robert - Carpenters Workshop Gallery

par Siloé PETILLAT

Dans le cadre du festival One + One, the art & rock event, Entrepôt 9 accueille des œuvres de Lionel Scoccimaro, de Jean-Luc Verna et d’étudiants de l’ENSA Dijon ayant participé à un workshop avec ce dernier.

Communiqué de presse :

La galerie Barnoud présente Disons Dijon, une exposition réunissant Lionel Scoccimaro (né en 1973 à Marseille) et Jean-Luc Verna (né en 1966 à Nice), deux artistes influencés par la culture populaire, en particulier celle apparue à partir des années 1950 autour de l’univers musical du rock et de ses divers codes esthétiques.

Lionel Scoccimaro, Galet mural, 2012 - courtesy de l'artiste et de la Galerie O. Robert

Lionel Scoccimaro est un sculpteur qui s’aventure sur les territoires du rock, avec une touche de pop, de minimalisme et de design. C’est, entre autres, aux musiciens de hard-rock et aux "bikers", motards américains adeptes de la marque Harley Davidson, que ses dernières sculptures empruntent leurs teintes et leurs motifs. Galets, vases, crosses et autres objets étranges, parfois surdimensionnés, en résine, en bois tourné, recouverts de peinture noire mate ou brillante, la couleur des blousons de cuir et des disques vinyles, ornés de clous ou de têtes de mort en acier chromé empruntés aux ceinturons, attirent et séduisent par leur aspect brillant et leur parfaite exécution.

Jean-Luc Verna, Piramour 1, 2013 - courtesy de l'artiste et de la Galerie Air de Paris

Artiste protéiforme – il est aussi acteur, leader et chanteur du groupe I Apologize, danseur – Jean-Luc Verna travaille essentiellement sur la représentation du corps, à commencer par le sien. Tatouages pléthoriques, piercings agressifs et lentilles de contact colorées sont les éléments spectaculaires qui singularisent la "créature" subversive Jean-Luc Verna. Sur une série de photographies en noir et blanc, on le voit imiter la pose de statues célèbres qu’il rattache au nom de ses idoles musicales, mêlant ainsi histoire de l’art et histoire du rock. J.-L. Verna privilégie la pratique du dessin. Sa technique complexe mêle crayons, fards et diverses opérations de décalques et transferts. Ses dessins, autant d’autoportraits réels ou dissimulés, ont un aspect inquiétant et onirique, où les mots sont comme les indices d’une sombre histoire secrète.

Jean-Luc Verna ayant mené fin 2013 à l’ENSA Dijon un workshop intitulé Du genre plastique avec les enseignants Lydie Jean-Dit-Pannel et Lionel Thenadey, sont également exposés les travaux des étudiants impliqués, fruits d’une réflexion commune autour de l’attitude rock.

Exposition organisée en collaboration avec l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon, les galeries Air de Paris (Paris), Olivier Robert (Paris), Carpenters Workshop Gallery (Paris), dans le cadre du festival One+One, the art & rock event, et avec le partenariat de Ricard pour la soirée de vernissage.

Artistes exposés : Lionel Scoccimaro, Jean-Luc Verna
+ des étudiants du workshop "Du genre plastique" de l’ENSA Dijon : Berkan Baltas, Nefeli Chatziparadeisi-Gkana, Sophie Durand, Ece Erbil, Nicolas Graff, Antonin Renault, Camille Seurre, Tindara Spartà

Plus d’info : site d’Entrepôt 9

P.-S.

- Exposition du 18 avril au 31 mai 2014 ; entrée libre
- Vernissage le vendredi 18 avril à 18h (signature par Jean-Luc Verna de sa première monographie, publiée aux éditions CNAP/Flammarion)
- Ouvert le mercredi, le vendredi et le samedi de 15h à 19h, ou sur rendez-vous
- Galerie Barnoud - Entrepôt 9, 9 boulevard de l’Europe 21800 Quetigny (tram T1 arrêt Cap-vert)