Exposition - Histoire de l’art

François Pompon - Moulages
Commission Mécénat et Entreprises de la CCI de Dijon & Société des Amis du Musée des Beaux-Arts de Dijon

par Siloé PETILLAT

2008 est l’année des grandes premières pour la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dijon. Alors qu’elle vient juste de déménager de la place du Théâtre à la toute jeune Cité des affaires, la CCI, soucieuse de faire de son nouveau siège « un lieu d’accueil propice à toutes les rencontres », organise pour la première fois une exposition artistique dans ses locaux. L’association des Amis du Musée des Beaux-Arts de Dijon a réuni plusieurs copies d’œuvres animalières de François Pompon, père du fameux Ours blanc. A découvrir jusqu’au 14 mars 2008.

Symbolisant une ouverture à d’autres valeurs que l’économie au moment de l’inauguration des nouveaux locaux, l’exposition sur François Pompon est le reflet de la volonté de la CCI de Dijon de rapprocher les deux univers art et économie, « avec toutes leurs différences ». Sa commission "Mécénat Culturel et Entreprises" est chargée de favoriser la réalisation d’évènementiel en s’appuyant sur les professionnels locaux, d’accompagner et de soutenir les projets, et d’informer des avantages fiscaux.

Né à Saulieu (21) en 1855, François Pompon fut pendant des années l’un des praticiens les plus recherchés de Paris, taillant le marbre pour Auguste Rodin et Camille Claudel, avant de se détourner de la figure humaine au profit des animaux du Jardin des Plantes. De manière intuitive, Pompon, qui aime « la sculpture sans trou ni ombre », simplifie les détails et concentre la puissance des mouvements pour s’attacher à « l’essence même de l’animal ». Son Ours blanc (1923-1933), chef-d’œuvre intemporel, est conservé au musée d’Orsay à Paris. Une réplique de Henri Martinet fait le bonheur des enfants au jardin Darcy à Dijon.
Inspiré par les arts égyptiens, chinois et le "japonisme", François Pompon se rapproche de la sculpture de tradition classique, d’Aristide Maillol à Constantin Brancusi. Dans le panorama de la sculpture entre 1900 et 1914, il a su trouver une alternative à la déconstruction cubiste.
François Pompon est mort à Paris en 1933.
Le Musée des Beaux-Arts de Dijon possède le plus bel ensemble d’œuvres de François Pompon.

Sources :
- site de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dijon
- site du musée d’Orsay

Plus d’infos : Christelle Brocheton (CCI), 03 80 65 92 91

A voir : vidéo de l’émission "Les trésors du Palais" du 14/02/08 consacrée à la salle François Pompon du Musée des Beaux-Arts de Dijon, sur Dijon Première

P.-S.

- Exposition du 14 février au 14 mars 2008
- Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 14h à 18h, le vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h ; entrée libre
- Hall de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dijon, Place Jean Bouhey, 21000 Dijon (Bus Divia L4 ou L7 arrêt Auditorium - Congrexpo ou L4 arrêt Palais des Congrès)