Exposition

John Batho - Poses & Passages
Musée des Beaux-Arts de Dijon

par Florian BOURGEOIS

La Ville de Dijon, dans sa volonté de soutien à la création contemporaine, et via son Musée des Beaux-Arts, a pris le parti d’inviter John Batho pour une expo monographique du 14 juin au 15 septembre 2008. Né en Normandie en 1939, il débuta sa carrière de photographe en 1961 et ses nombreuses expositions et publications lui ont assuré une diffusion internationale. John Batho a par ailleurs enseigné à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dijon de 1992 à 2001.

Communiqué de presse :

Carton d'invitation John Batho - novamondo.com / © J. Batho« Depuis plusieurs années, la Ville de Dijon s’implique de multiples façons dans le soutien à l’art contemporain, que ce soit la création ou la diffusion. Si son musée des beaux-arts est avant tout identifié comme un lieu consacré à l’art ancien, il se doit de participer à ce dispositif en accueillant régulièrement des artistes contemporains. Le projet proposé par John Batho s’inscrit dans le prolongement de son exploration des particularités de l’empreinte photographique et de l’exposition Présents & absents, présentée en 1999 à Vilnius et 2000 au musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône. Photographiées derrière un verre embué, des personnes anonymes semblaient peu à peu se désincarner et se diluer au contact de l’écran-miroir pour devenir d’évanescentes silhouettes. A travers ce dispositif jouant de l’apparition et de la disparition, de l’identité à la fois individuelle et universelle, l’artiste posait la question de la représentation et de la mémoire. Dans le cadre de son intervention à Dijon, John Batho souhaite aller encore plus loin dans cette expérience afin de parvenir à un effacement formel :

“Je retiens de la lumière naturelle son caractère fugace et malléable. Captée par des surfaces opaques ou filtrée par des écrans transparents, elle me permet une déclinaison de son inscription. Le titre « Poses et passages » renvoie d’abord à la banalité de l’acte, au temps de pose, au sujet saisi dans l’instant. Mais les oeuvres rassemblées pour cette exposition ont pour finalité l’expression d’une réalité dans ce qu’elle a de plus ténu et de plus fuyant.”

L’exposition présentera à travers trois salles près de 50 tirages photographiques, dont une quinzaine de grands formats, faisant appel aux technologies de l’image les plus innovantes et aux supports les plus divers. Les oeuvres sélectionnées seront pour la plupart inédites et celles, déjà exposées par le passé, le seront sous une forme nouvelle. Sur cinq séries de silhouettes (Présents & absents, Passants) ou de simples traces lumineuses (Papiers lumière, Ecrans, Instants), réalisées entre 1992 et 2007, John Batho développe un dialogue poétique entre pertes d’identités et attestations de présences ténues. La scénographie, à la fois sobre et dépouillée, sera à l’image de ce travail tout en demi-teinte et en retenue. Au détour d’une salle ou d’un couloir, les visiteurs pourront se croiser et se frôler, tels ces passants anonymes saisis par l’objectif du photographe... Un passage, une pause dans le temps suspendu du musée... »

Plus d’info :
- Site de la ville de Dijon
- Site du Musée des Beaux-Arts

P.-S.

- Exposition du 14 juin au 15 septembre 2008
- Vernissage le 13 juin 2008 - Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 18h - fermé le 14 juillet
- Visite-rencontre avec l’artiste (durée : 1h, tarif : 2,60 € / pers., réservation au 03 80 74 52 09) samedis14 et 21 juin à 15h, samedi 13 et dimanche 14 septembre à 15h
- Visite commentée (durée : 1h, tarif : 2,60 € / pers., réservation au 03 80 74 52 09) samedi 19 juillet et samedi 30 août à 15h
- Musée des Beaux-Arts, Palais des États de Bourgogne, entrée par la cour de Bar, place de la Libération, 21000 Dijon (Bus Divia L1, L3, L5 ou L6 arrêt Libération ou Hôtel de Ville)