Exposition

Kenny Dunkan - Culte !
INTERFACE

par Florian BOURGEOIS

Interface présente une exposition de Kenny Dunkan, diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Arts Décoratifs de Paris en 2014 et lauréat du Prix de l’ADAGP « Salon de Montrouge » en 2015.

Kenny Dunkan, vue d’exposition, Interface, 2016

Communiqué de presse :

« Vu sous l’angle du culte religieux ou du culte contemporain lié à notre quotidien, l’objet est détourné : ici étiré, là accumulé ou tout simplement magnifié. Les icônes de l’art, de la mode, du design sont transformées de manière à leur confèrer un sens nouveau, leur apporter une nouvelle lecture. La transformation comme processus magique.

Kenny Dunkan, Protect me, 2016

“Enfant, c’est lors des parades du carnaval en Guadeloupe que mon imaginaire commence à se modeler. Les extravagants décors en mouvement abondent de signes et de symboles. Les matériaux de récupération se mêlent aux plumes d’autruche et aux tissus irisés et criards - les objets détournés-décorés garnissent des costumes animés par des chorégraphies endiablées. L’ambiance est festive et artificielle. Mon approche sculpturale est inhérente à la technique du collage : assemblages de matériaux hétéroclites, de souvenirs, de cultures, de concepts. Métissage.
La mode, le design et l’artisanat sont sources d’inspiration. Ainsi, art et arts appliqués se mixent pour un résultat empreint de surréalisme. Mutation, transformation et hybridation sont les maîtres mots : les drapeaux deviennent solides, les étoiles tombent, les logos se font armes blanches, les colliers de serrage se métamorphosent en matière organique, un balai à frange se fait reine en déployant au sol sa longue robe-tapis… Mes sculptures jouissent d’une véritable autonomie ; elles vivent.
La flânerie est l’occasion d’aller à la quête d’objets qui stimulent et déclenchent le processus créatif. L’excitation est vive dans les rayons surchargés d’un bazar ou d’une quincaillerie. La surprise d’un bac rempli d’écrous métalliques scintillants ou d’un rouleau d’isolant phonique couleur or me font penser d’emblée à les détourner. Comment m’approprier leurs particularités techniques et esthétiques pour exalter mon langage plastique ?
Une invitation à la contemplation dans un ensemble teinté d’humour. Bienvenue dans mon laboratoire.” »

Plus d’info :
- site d’Interface
- site de Kenny Duncan

P.-S.

- Exposition du 21 mai au 16 juillet 2016 ; entrée libre
- Vernissage le samedi 21 mai à partir de 18h
- Ouvert de 14h à 19h du mercredi au samedi et sur rendez-vous
- INTERFACE appartement / galerie, 12 rue Chancelier de l’Hospital 21000 Dijon (bus Divia L6 ou 11 arrêt Saumaise)