Exposition

Mathias Poisson - Graphie du déplacement
L’atheneum

par Siloé PETILLAT

Communiqué de presse :

« Depuis maintenant cinq ans, l’atheneum explore la question des paysages sous diverses formes et sous différents angles d’approches : de la résidence de création, en passant par la performance, aux journées de réflexion entre artistes et enseignants-chercheurs mais aussi par les ateliers de pratiques artistiques à l’attention des étudiants. Le centre culturel poursuit sa réflexion sur les paysages en invitant le plasticien et performeur Mathias Poisson qui oriente ses propositions artistiques autour de la marche et de la promenade sur le territoire du campus dijonnais.

Mathias Poisson est un artiste pluridisciplinaire.

Danseur, graphiste, scénographe, écrivain, ses outils de travail se modifient et se définissent pour chaque projet qu’il entreprend. Depuis 2001, il a engagé une recherche sur les pratiques de promenades urbaines proposant des performances in situ, éditant des ouvrages et dessinant des cartes subjectives.

© Mathias Poisson

Parallèlement Mathias Poisson participe à différents projets de spectacle vivant comme interprète ou scénographe avec Anne Collod, Catherine Contour, Pierre Droulers, Emmanuelle Huynh, Xavier Marchand, Alain Michard, la Revue Eclair et Manolie Soysouvanh.

Mathias Poisson est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (Paris/2002). Il a suivi en 2003, la formation ex.e.r.ce du Centre Chorégraphique National de Montpellier.

Les cartes de promenades

Depuis que Mathias Poisson a commencé ses recherches artistiques sur les promenades urbaines en 2001, il dessine des parcours, cartographie des quartiers et traduit graphiquement ses évolutions géographiques. Cette exposition propose un imaginaire sensible du territoire investi par le corps en mouvement à travers des cartes subjectives, des partitions de promenades, des dessins de paysages qui participent tous d’une démarche empirique d’écriture du mouvement. L’ensemble de ces images fabrique une mosaïque invitant le promeneur à reconsidérer sa propre perception du déplacement, à observer ses trajets et ses repères dans la ville.

© Johann Maheut

Les partitions chorégraphiques

Au cours de ses collaborations avec des chorégraphes, Mathias Poisson a dessiné à plusieurs reprises les partitions des pièces où il était interprète. En 2005, Anne Collod lui propose de faire une recherche spécifique à partir des partitions chorégraphiques de parades and changes (pièce d’Anna Halprin créée en 1965). Un travail de traduction graphique a commencé pour redessiner les scores et les formuler graphiquement avec d’autres outils graphiques. De nouvelles partitions, des extensions de scores, des extrapolations graphiques ont alors été dessinées. Cette recherche s’est poursuivie et approfondie lors de la re-création de parades and changes, replays en 2008. L’exposition présente les recherches artistiques de Mathias Poisson autour de l’écriture graphique du déplacement. Elle présente principalement deux types d’œuvres : les partitions chorégraphiques et les cartes de promenades. »

Plus d’info : site de l’atheneum

P.-S.

- Exposition du 15 octobre au 11 décembre 2009 ; entrée libre
- Vernissage le mercredi 14 octobre 2009 à 18h, à l’occasion de l’ouverture de saison de l’atheneum, suivi à 19h et à 20h30 de Errer sans le savoir, promenade nocturne sur le campus mise en jeu par Virginie Thomas, Mickaël Phelippeau et Mathias Poisson
- Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00 et les soirs de spectacles
- L’atheneum, Centre culturel de l’Université de Bourgogne, esplanade Erasme, 21000 Dijon (Bus Divia L5 arrêt Savary ou Erasme)