Festival

ONE + ONE #9 - Born Bad !
Association ONE+ONE

par Siloé PETILLAT

Le festival ONE + ONE s’organise cette année autour de l’univers de Born Bad Records. Voici la liste des expositions organisées à Dijon.

Communiqué de presse :

Et si le rock était l’art du XXème siècle ?

"Créée en janvier 2013, l’association ONE+ONE prend désormais en charge l’organisation et la programmation du festival, en soutenant la même formule qui a fait le succès de ONE+ONE : un évènement pluridisciplinaire, résolument contemporain, célébrant les affinités sélectives qui lient la création contemporaine à la culture rock, à travers un mois d’expositions, des performances, des concerts, du cinéma."

Carte blanche à Born Bad

« Si Born Bad Records s’amuse à cultiver un certain folklore rock’n roll, j’espère aller au-delà. Mon credo, c’est de fuir toutes les tendances rétrogrades qui parasitent le rock’n roll en France depuis trop longtemps et de défendre des groupes qui se mettent en danger en proposant une musique novatrice. Tous les groupes du label ont des influences évidentes, mais qu’ils transcendent (Cheveu / Frustration / Magnetix notamment…). Born Bad Records joue avec des codes un peu premier degré tout en essayant de les amener vers d’autres sphères, vers une certaine avant-garde. Nous ne sommes pas dans le revival car je ne vois pas l’utilité de refaire moins bien des choses qui ont déjà été faites. Mes tendances passéistes, régressives (j’écoute des vinyles, je regarde des films en 16 mm, je roule en vieille Triumph…) je les expulse via des rééditions, un travail d’anthropologue, tourné vers les abysses de l’underground et de l’alternatif à la sauce française : les années 50 avec Rock Rock Rock, 60 avec Wizzz, 80 avec Bippp, des compilations regroupant des artistes qui se sont mis en porte à faux avec les codes prédominants de leurs époques pour proposer des choses différentes. »
Jean Baptiste Guillot

Expositions à Dijon

  • BALDO - « WILD AT HEART »
    Né en 1958, BALDO présente des dessins chez le disquaire, libraire et bar associatif le Black Market.
    Le Black Market, 59 rue Berbisey - du 24 mai au 23 juin 2018, du mardi au samedi de 14h à 20h (fermeture à 22h du mercredi au vendredi)

  • Justine Betems - « Abuse Part I (there is pain involved) »
    Étudiante à l’ENSA Dijon, Justine Betems expose des photographies chez Inuk Photographies.
    Inuk Photographies, 45 rue de la Préfecture - du 25 mai au 24 juin 2018, du mardi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 14h à 18h

  • Elzo Durt
    Né à Bruxelles, en Belgique, en 1980, Elzo Durt expose à La Raffinerie (boutique + caveau) des affiches de concerts imprimées en sérigraphie.
    La Raffinerie, 14 rue Charrue - du 1er au 30 juin 2018, le lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 19h et le dimanche de 14h à 18h
Vue de l’exposition "Mauvaise Réputation", Hôtel de Vogüé, Dijon, 2018 - oeuvres de Clarice Calvo-Pinsolle
  • Clarice Calvo-Pinsolle, Justine Betems, Venitia Mancani et Benjamin Moutte - « Mauvaise Réputation »
    Cette exposition collective à l’Hôtel de Vogüé réunit des œuvres (sculptures, vidéo) de jeunes artistes parisiens et dijonnais.
    Hôtel de Vogüé, 8 rue de la Chouette - du 4 au 14 juin 2018, du mardi au dimanche de 15h à 19h

Plus d’info :
- site de ONE+ONE
- Facebook de ONE+ONE
- site de Born Bad Records

P.-S.

- Festival du 1er au 30 juin 2018 (+ débordements)
- Expositions, Concerts, Performances, Cinéma
- Dijon, Besançon, Chalon-sur-Saône, etc.