Exposition

PLURIEL/S
ENSA Dijon - Atheneum, centre culturel de l’Université de Bourgogne - Master II Euromédias, Université de Bourgogne

par Siloé PETILLAT

L’Atheneum accueille en ses murs, sur le campus, une exposition de onze étudiants de l’ENSA Dijon. Joy Prudent dresse le portrait des femmes qui forment l’équipe de roller derby dijonnaise The Velvet Sluts. Jiyoung Lee représente la violence ordinaire de la relation humaine. Quentin Zuttion crée des illusions à partir des draperies des peintures baroques. Juliette Miséréré a réalisé une maquette rappelant les maisons abandonnées et le travail de Dan Graham. JiSun Lee propose une animation sur le thème du monologue. Arsène Jurman explore en peinture l’incursion de Facebook dans la réalité. Alexis Hayère questionne les relations sculpture/architecture. Jinfu Guo réinterprète un objet abandonné par le biais de la destruction. Dans sa vidéo, Victor Tsaconas nous invite à contempler la marche solitaire d’un personnage. Maude Felbabel met en scène le rapport entre la vie et la mort, côté animal. Enfin, Morgane Poillot a réalisé un wall drawing issu de la déconstruction du langage.

Juliette Miséréré, "51x30,5x51 Dan Graham", 2012, carton gris et papier peint, 51x30,5x51 cm et 55,5x20,5x42 cm

Communiqué de presse :

L’idée de ce projet vient de l’observation de la nature même de notre groupe, qui renvoie à la nature de tous les groupes. Nous sommes des individus tentant de créer l’unité. Nous avons décidé d’utiliser la tension que génère cet état de fait. L’objectif de cette exposition sera de faire affleurer à la surface de l’harmonie communautaire, les dissonances individuelles. Comme un regard qui s’arrête sur un visage alors qu’il dérive sur une foule. Nous possédons des sensibilités diverses. Nous utilisons des médias différents pour porter nos voix, nos idées, nos intérêts, nos obsessions parfois. À quel moment, et comment ces différences peuvent faire vaciller l’image de la communauté vers un étrange chaos, une cacophonie identitaire, où chacun essaierait de crier son propre nom ? Comment, à l’inverse, le concept d’une communauté se transforme en courant, et emporte les individus vers une voie unique où disparaissent les aspérités des caractères, pour n’épargner que les traits communs ? Ce sont là les questions qui nous intéressent. Nous aimerions orchestrer ce tiraillement. Le titre de l’exposition est un appel à la découverte de notre groupe et de nos individualités respectives. Il témoigne aussi de notre volonté de rencontrer le public, et d’établir un dialogue avec lui. Notre groupe se compose de onze étudiants en cinquième année de l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon.

Arsène Jurman, "Je n'aime plus", 2013, peinture acrylique sur médium, 45x200 cm

Artistes exposés :

Joy Prudent, Quentin Zuttion, Maude Felbabel, Arsène Jurman, Jinfu Guo, JiSun Lee, Juliette Miséréré, Victor Tsaconas, Alexis Hayère, Jiyoung Lee & Morgane Poillot

Plus d’info : site de l’ENSA Dijon

Alexis Hayère, Sans titre, 2013, bois et métal, dimensions variables

P.-S.

- Exposition du 5 au 29 mars 2013 ; entrée libre
- Vernissage le mardi 5 mars 2013 à 18h
- Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h (et en nocturne à l’occasion des spectacles) ; visite guidée sur rendez-vous
- Atheneum, esplanade Érasme 21000 Dijon (tram T1 arrêt Érasme)