Exposition

Pierre VADI, "Alcaline Earth" / Pierre RAVELLE-CHAPUIS, "Grids"
Triple V

par Florian BOURGEOIS, Siloé PETILLAT

Triple V présente jusqu’au 30 janvier 2010 une double exposition, avec des sculptures de Pierre Vadi et des dessins de Pierre Ravelle-Chapuis.

Communiqué de presse :

Pierre Vadi, « Alcaline Earth »

Pierre Vadi est né en 1966 en Suisse. Il vit et travaille à Genève. Le Mamco (Musée d’art moderne et contemporain de Genève) lui a consacré une rétrospective en 2009. Il a également participé à la dernière édition du festival « Le Printemps de Septembre », à Toulouse.

Il aime composer des environnements géographiques fictifs, des espaces fictionnels qu’il compose par le biais de sculptures-objets en résine parfois hyperréalistes, d’installations variées, de cartes ou d’interventions architecturales. Ses œuvres sont des images mentales, des météorologies inconnues, des paysages lunaires qui paraissent vitrifiés. Son art invite le spectateur dans un espace-temps revisité très personnel, une intériorité psychologique transformée en matière.

Si le titre anglais évoque le « Land art », les pièces présentées par Pierre Vadi pour son exposition à Dijon suggèrent surtout un passage entre différents états de la matière, et l’espace (land) dont il serait question est bien plutôt un paysage intérieur. Les sculptures en béton et en résine colorée de Pierre Vadi sont aussi des œuvres très processuelles, des expérimentations sur la nature des matériaux, les passages des états de la matière, ou le passage du plan au volume (ou encore de l’idée à la construction), associés parfois à des états psychologiques (du non savoir au savoir, de l’enfance à l’âge adulte). Ses moulages sont des images inversées du monde, qui est, dans son travail, comme vu à travers ce qui serait une sorte de camera obscura pour les volumes. Les emballages deviennent des contenus, des disques à découpe sont transformés en objets diaphanes ; une autre série de sculptures consiste en certains volumes du Littré moulés en brique. Un autre livre fait pierre (Stoned Text, les sculptures de vis et d’écrous) renvoie à l’origine gravée des premiers textes, en même temps qu’il matérialise un jeu de mot sur l’appropriation personnelle de l’objet, le matériau devenant l’homonyme du prénom de l’artiste.

Pierre Ravelle-Chapuis, « Grids »

Pierre Ravelle-Chapuis est né en 1983. Il vit et travaille à Dijon, où il a suivi des études aux Beaux-Arts, en section design.

Son travail, essentiellement de la sculpture, consiste souvent en la création d’objets paradoxaux (par leur forme —des objets ordinaires altérés, comme des meubles siamois, ou paraissant s’enfoncer dans le sol, ou bien par l’échelle et/ou le matériau les composant —des échafaudages en pierre de taille, l’onde provoquée par une goutte d’eau agrandie à l’échelle d’un jardin...).

Les dessins présentés ici sont des fac simile de papier quadrillé. Réalisés pendant un séjour récent en Australie, le travail d’astreinte que représente leur réalisation et l’évocation de l’univers lié aux originaux évoque quelque chose comme une punition. (Le fait de « faire des lignes », ou l’ « étude », également entendue comme les « heures d’étude ».) Dans le même temps, leurs défauts évoquent aussi les dessins à mi-chemin de l’art minimal et du dessin automatique de Eva Hesse. Les « grilles » dont il est question dans le titre, c’est bien sûr celles du Modernisme, organisant rationnellement un espace devenu abstrait, en même temps que, au contraire, les très classiques mises au carreau du dessin académique. Des dessins on ne peut plus simples, donc, qui nouent pourtant une somme de références contradictoires qui les rattachent à son travail de sculpteur.

Plus d’info : site de Triple V

P.-S.

- Exposition du 18 décembre 2009 au 30 janvier 2010 ; entrée libre
- Vernissage le vendredi 18 décembre à 18h
- Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous. Fermé du 23 décembre au 5 janvier.
- Galerie Triple V, 20 rue de la Liberté, 21000 Dijon (Bus Divia L1, L3, L5, L6, L7 arrêt Darcy)