Exposition - Besançon (25)

Un après deux après trois après l’exposition
IUFM de Franche-Comté - Pôle Art culture théâtre musique de l’université de Franche-Comté - Licence professionnelle Métiers de l’exposition et technologies de l’information - ARTOTEC de Lons le Saunier - ASCAP de Montbéliard - L’Artothèque de Besançon - Le Consortium

par Siloé PETILLAT

Géraldine Minet du Consortium a été invitée par l’IUFM de Franche-Comté à concevoir, avec les étudiants de la Licence professionnelle METI à Besançon, une exposition autour des collections des trois artothèques de Franche-Comté.

Communiqué de presse :

Phénomène récent né d’une volonté politique de diffusion de l’art contemporain, les artothèques ont introduit les formes de l’art d’aujourd’hui dans la sphère privée. Cette initiative génère alors une relation nouvelle et différente avec les œuvres, engageant le regard dans un autre rapport d’échelle, esthétique, temporel.

Alain Séchas, Le chat rouge

Le centre d’art contemporain Le Consortium, invité à concevoir la mise en espace des fonds des trois artothèques de Franche-Comté — l’Artotec de Lons le Saunier, l’artothèque Ascap de Montbéliard et l’Artothèque de Besançon — révèlera par une exposition la richesse de ces collections. Son titre Un après deux après trois après l’exposition, phrase inspirée d’une œuvre de Lawrence Weiner, présente dans l’exposition, fait référence aux sujets même de cette exposition, à savoir trois collections. Cette trilogie sera retenue comme une règle de jeu, tant pour la sélection des œuvres que pour leur mise en espace.

Avec : Agam, Arman, Ghada Amer, Georg Baselitz, Ben, Joseph Beuys, Pierre-Louis Bréchat, Henri Cueco, Gene Davis, Noël Dolla, Errò, Zri Goldstein, Raymond Hains, Gottfried Honneger, Julije Knifer, Barbara Kruger, Fernand Léger, Jean Lurçat, Jacques Monory, Bernard Moninot, François Morellet, Olivier Mosset, Jean Picart-Ledoux, Loïc Raguénès, Bernard Rancillac, Alain Séchas, Francisco Sobrino, Daniel Spoerri, Elaine Sturtevant, Victor Vasarely, Andy Warhol, Lawrence Weiner, Yan Pei Ming.

Jacques Monory, L'insurrection doit être l'état permanent de la République

Nées dans les années 70 en France, les artothèques proposent des prêts d’œuvres originales contemporaines. Initialement mis en place par un groupe d’artistes berlinois au début du XXe siècle, le concept d’artothèque avait pour but de faire circuler les œuvres d’art chez les particuliers, afin de les inciter à l’acquisition. Aujourd’hui, les missions principales de ces structures sont de rendre l’art accessible au plus grand nombre et d’engager une nouvelle relation entre l’œuvre et le spectateur, l’espace public et l’espace privé.

L’artothèque ASCAP est née de la volonté du Comité d’Établissement Peugeot Sochaux d’ouvrir le monde de la culture à ses employés. En 1991, l’Association sportive et culturelle des automobiles Peugeot met donc en place une section culturelle comprenant une artothèque, dont l’objectif est de valoriser le rapport intime avec l’œuvre en favorisant les rencontres avec l’art contemporain. Depuis 2004, l’artothèque ouvre ses portes à tous et propose une actualité florissante : des expositions, des sorties culturelles, un service de documentation mais également des ateliers d’art destinés au jeune public. Disposant d’un fonds artistique de près de 1 300 œuvres, elle met à disposition de son public des créations aux médiums variés : lithographies, gravures, sculptures, etc.

Victor Vasarely, Sans titre

Créée en novembre 2010 à l’initiative du galeriste Jean Greset, l’artothèque de Besançon est une association de loi 1901. Installée rue Rivotte, elle dispose d’un fonds de près de 350 œuvres disponibles et empruntables par tous. Ces œuvres sont issues de la galerie d’art Jean Greset. Malgré son jeune âge, l’artothèque met une grande diversité d’œuvres à disposition du public : dessins, peintures, sérigraphies, sculptures, photographies ou encore éditions. Par son travail de diffusion, l’artothèque de Besançon œuvre pour une sensibilisation des publics aux pratiques artistiques actuelles. À l’avenir, elle souhaite par ailleurs développer des partenariats avec les institutions culturelles de la ville de Besançon.

L’Artothèque du Jura est une association, l’ARTOTEC, créée en 1990 et accueillie au sein du Centre départemental de documentation pédagogique. Sa collection d’environ 500 œuvres balaye une large période, de la moitié du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui, et s’enrichit tous les ans grâce aux acquisitions et aux dons d’artistes ou de collectionneurs privés. Les œuvres de la collection sont prêtées aux établissements scolaires, aux collectivités et aux particuliers adhérents. L’association privilégie ses relations avec le milieu scolaire et étudiant en réalisant avec eux des documents d’accompagnement, des visites découvertes ainsi que des expositions. Elle tient par ailleurs à mettre en avant des artistes de son territoire jurassien.

Plus d’info : site de l’IUFM de Franche-Comté

P.-S.

- Exposition du 15 novembre au 11 décembre 2012 ; entrée libre
- Vernissage le jeudi 15 novembre 2012 à partir de 18h
- Visite commentée de l’exposition chaque dimanche à 16h
- Ouvert du mardi au vendredi de 13h30 à 18h, le samedi et le dimanche de 15h à 18h
- Le Gymnase - espace culturel IUFM de Franche-Comté, Fort Griffon 25000 Besançon